Le TOP 6 trouilles de M.Cinéphile

Friends Watching Scary Halloween TV Show Together

 

Le jour des morts-vivants

9645_backdrop_scale_1280xauto

Mon tout premier film classique de George Romero et un souvenir de cinéma indélébile. Frayeur non feinte, intelligence de tous les instants et en vedette américaine Bub le zombie – unique figure d’humanité devant la lie qui se présente à nous. Une jolie réflexion gore sur notre condition et nos sociétés. Brillant, en rouge écarlate.

 

The Thing

youve-got-to-be-fucking-kidding-me-5-things-you-might-not-know-about-john-carpenter-the-thing

J’ai longtemps rechigné à voir ce monument du genre, trop effrayé par les quelques images que j’avais pu glaner sur les Internets. Et puis, prenant mon courage à deux mains, j’ai finalement découvert un grand Carpenter (n’étant pourtant pas un fan inconsidéré du travail du moustachu) totalement paranoïaque – la Guerre Froide se termine et la menace change de visage. La folie terroriste ou la passion meurtrière peut habiter tout un chacun, tout le monde est suspect. Et c’est ce travail nouveau sur la peur combiné à des effets visuels de haute volée qui font de The Thing un chef-d’œuvre intemporel.

 

La nuit de tous les mystères

12KUdLrb79-Nd-kyQ3xxo4Q

Je garde peu de souvenirs du déroulement du métrage si ce n’est quelques jump-scare efficaces et une véritable angoisse lancinante. C’est je crois le seul film des années 50/60 à me foutre véritablement la frousse. Une création d’inspiration hitchcockienne sous stéroïdes qui propose de biens jolis effets et un scénario plutôt surprenant. A ne pas rater.

 

La cabane dans les bois

w6QHJrhUprRxFz7d5UBilSmZtzz

Une petite pépite made by Drew Goddard au casting hétéroclite et aux ambitions certaines. Se jouer des clichés sans pour autant tomber dans la parodie de bas-étage – c’est la grande force de cette production Whedon qui reste encore aujourd’hui un véritable plaisir non-coupable de cinéphile.

 

La colline a des yeux

la-colline-a-des-yeux-2

Une véritable montée en puissance dans l’horreur et le macabre qui ne peut laisser indifférent. Les esprits deviennent tout aussi difformes que les corps dans un désert atomique où l’humanité n’a plus sa place. Perturbant.

 

Suspiria

suspiria1

Attention – film à ambiance ! Il n’est pas ici question de jump scare putassiers ou d’horreur paresseuse, c’est une œuvre qui prend tout son temps pour créer un visuel inouï et une atmosphère pesante à souhait. Architecture polychrome et danse macabre lyrisées par une ambiance horrifique éclatante – un bijou grenat qui imprime ipso facto la rétine.

 

Publicités

8 réflexions sur “Le TOP 6 trouilles de M.Cinéphile

  1. (Le titre ahahaha)
    J’aime beaucoup Suspiria et The Thing. 🙂 J’ai de la sympathie pour Le jour des morts-vivants mais de la trilogie, c’est pas mon préféré.
    je garde également un bon souvenir de La Cabane dans les bois 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s