Crossroads – Sur ma route

Cash Express / Avignon – intérieur jour – 14h38

Je farfouille, je trifouille, j’use mes doigts boudinés sur la crasse poisseuse des jaquettes de DVD à la recherche du teen-movie rare, de la pépite qui manquerait à ma modeste collection. Et le miracle se produit, le féminin boitier d’un bleu flamboyant apparait, démarqué, comme pour affirmer sa différence.

crossroads_2002_7430094

Réalisation : Tamra DAVIS

Casting : Britney SPEARS, Anson MOUNT, Zoë ZALDANA, Taryn MANNING, Dan AYKROYD, Kim CATRALL, Justin LONG

Genre
: road-movie

Durée : 93 minutes

Date de sortie : 3 avril 2002

Nationalité : Américaine

Production : Ann CARLI

SYNOPSIS :

Lucy, Kit et Mimi, trois amies d’enfance, ont évolué différemment : la première est restée sage et réussit dans ses études, la seconde est devenue la fille la plus populaire du lycée tandis que la troisième est enceinte et en perpétuel conflit avec les autres.

Malgré tout, les trois adolescentes embarquent dans la Buick décapotable, modèle 73, d’un ami de Mimi, le beau et mystérieux Ben, et partent à Los Angeles, avec pour chacune un but précis : Lucy doit retrouver sa mère, Kit l’homme de sa vie, et Mimi doit participer à un concours de chant. C’est au cours de ce voyage qu’elles vont redécouvrir les vraies valeurs de l’amitié.

 

CRITIQUE / AVIS :

« Je suis un teen/road/coming of age-movie sorti en 2002 avec pour co-stars une actrice noire caméléon et la future « sans-dent » de la série à succès Orange is the new black, je suis considéré comme une œuvre opportuniste et malheureuse qui ne repose que sur la popularité de mon interprète / chanteuse principale, je suis, je suis… Crossroads – Les rêves changent, les amis restent. »

J’aborde le film sans à priori significatif – j’ai joyeusement grandi avec les films « pour » adolescents et Britney Spears, la rencontre des deux univers, très proches, ne m’effraie pas. La demoiselle et son bouillonnant clip d’I’m slave 4 U firent transpirer mes jeunes moustaches de pubère, mon respect est éternel. Jouer la comédie n’est pas donner à tout le monde, mais la frontière est mince entre le monde du cinéma et celui de la chanson et les transfuges adeptes des deux disciplines sont nombreux. Le talent ne se partage pas toujours à part égal, mais parfois, au détour d’un miracle, cela fonctionne.
crossroads-2002-06-g

Crossroads est une excellente surprise, et Britney Spears ne jure absolument pas au milieu des autres comédien(ne)s ! Elle joue correctement, et même si l’écriture de son personnage reste des plus simple, c’est pour moi ce genre de prestation qui révèle l’aisance d’un comédien – bien plus qu’un rôle à Oscar trop écrit et poussant au sur-jeu. En plus de disposer d’une bande-originale engageante, le métrage évoque des thèmes variés et se permet sous des dehors rose bonbon d’aborder l’abandon, le viol, les premières fois et les rôles sociétaux que chacun voudra bien s’accorder. Le scénario fait sens, les motivations des personnages sont clairement définies et le rythme ne lasse jamais le spectateur (moi du moins). Même l’ambiance générale très « girly » est moqué par le compagnon de route masculin des trois copines, preuve que l’œuvre sait aussi se jouer d’elle-même.

crossroads-2002

Ce long-métrage ne révolutionne pas le 7ème Art et reste mineur dans le paysage cinématographique actuel, mais il dispose pour moi d’un capital sympathie évident. Plus sérieux qu’il n’y parait, et plus mature aussi, Crossroads sait traiter de ses sujets avec intelligence, pudeur et retenu. Au-delà du fan-service Britney Spears et de l’aspect midinette de l’entreprise, le tout convainc plutôt l’adepte des teen-movie que je suis.

Oops I dit it again.

Publicités

13 réflexions sur “Crossroads – Sur ma route

  1. Quand j’ai vu la photo de l’affiche la fan que je suis grimpait aux rideaux en disant WTF quelqu’un fait un article avec ce film vieux de 2002 ?? En faite j’aurais même dû me douter que c’était toi lol
    Bref on est d’accord pour dire à Britney de rejouer dans un film nan ? 🙈

  2. Pas moi qui vais défendre ce film. Pur produit pour la miss Britney espérant vainement conquérir Hollywood. Sauf que les chanteuses trouvent rarement leur place au cinéma, faute de rôles dépassant le cadre de la chanteuse (même topo pour Beyonce et sa fausse carrière cinématographique). ça chouine, ça s’engueulent, ça se rabiboche. Mais n’oublions pas ce grand moment de rigolade où le futur cowboy de Hell of wheels pète son câble en plein désert car on a osé toucher à sa voiture! 😀

  3. Oooughlallalala je l’ai vu mais il y a super méga longtemps, un peu après sa sortie en K7 quelque chose comme ça. J’en garde un souvenir assez girly même si c’est vrai que le film abordait des sujets. Le revoir ? Why not !
    (oooh j’avais pas reconnu la nana de Orange is the new black, tu m’apprends quelque chose ! 😮 ).

  4. Pingback: Bilan novembre 2016 |

  5. Des années après, je reste toujours autant amusée de me rendre compte que le bégeay du film incarne Cullen Bohannon, l’ancien soldat sudiste au mutisme exacerbé dans Hell on Wheels. Surtout quand je me rappelle son explosion de colère parce que les filles ont osé toucher à sa caisse en chantant du Shania Twain pendant qu’il dormait à l’arrière.
    Concernant le film en lui même, je crois que je l’avais pas trouvé terrible (il manque un p’tit quelque chose pour le faire sortir du lot parmi tous les autres « teen movie » de la même époque) mais dans le fond, je suis quand même incapable d’être objective à son sujet, tout simplement parce qu’il y a Britney Spears dedans…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s